Tout sur la punaise!
punaise-insecte-1.jpgpunaise-insecte-2.jpgpunaise-insecte-3.jpgpunaise-insecte-4.jpgpunaise-insecte-5.jpg

Punaise d'eau: comment s'en débarasser?

Punaise d’eau

A priori, la punaise d’eau ne vous veut aucun mal. Du moins pas directement. Contrairement à sa lointaine cousine, la redoutable punaise de lit qui tombe amoureuse de votre literie et de votre épiderme, elle ne s’attaque pas aux humains pas plus qu’à vos chiens ou chats. Elle ne ressemble pas non plus à la punaise des bois à l’odeur pestilentielle présente dans vos jardins dès lors que le printemps pointe le bout de son nez.

Description de la punaise d’eau

La punaise d’eau est gigantesque. Près de 5 centimètres et pouvant s’allonger sur plus de quinze. C’est un véritable carnassier d’eau douce qui à chaque fois qu’elle se retrouve dans un étang ou dans un marécage se propose de rejouer un remake des dents de la mer. Ne plongeant pas trop en profondeur et restant en surface ou à proximité, elles bondissent sur tout ce qui passe à portée de leurs redoutables membranes qui agissent comme des pinces et rapatrient dans leur appareil buccal les proies attrapées afin de s’offrir un festin royal. Pour l’anecdote sachez qu’une punaise géante sévissant dans une rizière japonaise a dévoré toute crue une tortue juvénile qui passait par-là et qui n’a pas eu le temps de se sauver!

Attention à votre piscine

Si vous n’avez pas la chance d’avoir dans vos jardins des fontaines qui se languissent d’ennui à l’ombre de peupliers géants, si vous ne possédez pas un château avec disposés au hasard des allées verdoyantes des étangs et des bassins datant de l’ancien régime, vous n’avez pas à vous inquiéter de la punaise d’eau. Elle ne viendra pas vous ennuyer. Enfin tant que vous ne vous amusez pas à vous offrir un bain de pieds dans un marécage aux eaux stagnantes. Et même. Au pire elles viendront vous chatouiller le gros orteil et vous en serez quitte pour une bonne crise de fou rire. Vous rirez beaucoup moins si vous êtes l’heureux propriétaire d’une piscine. Qui dit piscine, dit eau, qui dit eau, dit punaise d’eau. C’est aussi simple que cela. Surtout si vous laissez traîner à la surface des monticules de feuilles mortes qui finiront par former des tas disgracieux et épais à la surface de l’eau où en toute décontraction la punaise, passant par-là, viendra jeter un coup d’œil et ravi du spectacle offert en profitera pour se prélasser et voir s’il n’y a pas là, dans vos profondeurs sous-marines, quelques insectes à déguster. Cependant, vous n’êtes pas sans ressource si par malheur, elles venaient à trouver l’eau de votre piscine particulièrement appétissante.

Traitement contre la punaise d’eau

Sans plus tarder, courrez dans la première grande surface proche de chez vous et achetez le nécessaire pour vous débarrasser de la punaise d’eau. D’autant plus que sitôt qu’elle aura colonisé votre bassin, elle en profitera pour se reproduire et déposera comme témoignage de sa présence une colonie impressionnante d’œufs. Pour l’éradiquer, vous pouvez acheter de l’algicide, une substance que détestent ces petits insectes et qui en viendra à bout dans un délai de temps raisonnable. Il existe aussi des insecticides qui se présentent sous la forme de comprimés qui une fois dilués dans l’eau de votre bassin va partir à la chasse de ces chasseurs aquatiques et les anéantir sans pitié. Enfin si elles sont particulièrement robustes et se moquent de ces insecticides, vous pouvez répandre tout autour de votre bassin, du borax, qui a la particularité de s’attaquer à tous les insectes qui gravitent autour de piscine. Attention tout de même, ce produit peut s’avérer nocif si d’aventure vos enfants ou vos animaux domestiques venaient à les ingérer. La punaise d’eau ne s’attaque pas l’homme. Elle navigue dans les eaux troubles des étangs à l’eau stagnante. Méfiance tout de même si vous possédez une piscine extérieure, elles pourront très vite devenir une source d’ennuis considérable. Ce type de punaise insecte peut vous nuire énormément s’il n’est pas contrôlé et traité adéquatement.

Faites-nous part de vos commentaires ou questions